Votre Spécialiste de la pulvérisation
En direct des fabricants

Etude technique personnalisée, conseils, suivi de commande…

Service client : 02 32 38 08 94

N° non surtaxé 5 j/7 De 8h30 à 18h

0,00 €
FRANCO : 300€ NETS HT

Actualités

EPI phytosanitaires : bien choisir son équipement phytosanitaire

Les EPI phytosanitaires sont obligatoires pour bien se protéger. 

L’utilisation de produits phytosanitaires est indispensable pour obtenir des aliments de qualité et en quantité souhaitée. La population mondiale est toujours en forte augmentation, il est donc indispensable de pouvoir répondre à ce besoin et cette demande croissante.

Les produits de protection des plantes représentent néanmoins des risques pour les personnes qui les pulvérisent. Il convient donc de bien se protéger et de le faire conformément à la réglementation.

Pour cela il faut bien choisir son équipement phytosanitaire. Cela peut s’avérer compliqué parmi la grande offre et la diversité des équipements de protection disponibles sur le marché.

Il est très important de ne pas se tromper et de se protéger correctement contre les produits phytosanitaires, à la fois pour respecter la réglementation, mais surtout pour vous protéger et protéger votre santé.

Pour bien choisir ses EPI phytosanitaires, il est dans un premier temps essentiel de s’intéresser à la réglementation et aux obligations de chacun.

C’est ce que je vous propose de voir dès maintenant !

Dans une seconde partie vous aurez le choix entre deux kits de protection de sécurité minutieusement sélectionnés parmi un vaste choix d’EPI phytosanitaires. Cette sélection assure une protection efficace dans ce cadre et est parfaitement conforme à la réglementation.

 

Réglementation EPI phytosanitaire

 

La réglementation dans le cadre de la protection phytosanitaire est stricte. Chaque personne doit obligatoirement se protéger des risques à l’aide d’un équipement phytosanitaires.

La protection de l’utilisateur passe par la protection des yeux, de la face, du corps, des mains et des pieds.

Pour protéger ces différentes parties du corps l’utilisateur doit se protéger à l’aide d’EPI pour produits phytosanitaires :

Pour chacune de ces protections il existe différents critères de choix adaptés à chaque condition d’utilisation.

Je vous propose de voir les critères un peu plus en détail pour chacune des protections.

 

EPI phytosanitaire : lunettes et masques

Comme pour les autres équipements, les yeux doivent être protégés différemment selon votre activité

 

Les écrans faciaux montés sur serre-tête

Ces visières offrent une bonne protection contre les projections de liquides de produits phytosanitaires. Elles ont principalement pour rôle de protéger les yeux et le visage.

Ces écrans sont réservées à cette protection car il n’y a pas d’étanchéité au niveau du visage.

Ils sont donc particulièrement adaptés à la préparation de la bouillie et au nettoyage du matériel de pulvérisation.

Attention cependant si vous manipulez des produits présentant un risque d’inhalation, ces visières ne sont pas appropriées. Assurez-vous que le produit que vous manipulez ne soit pas un produit toxique « T » ou très toxique « T+ » ou indiquant un risque d’inhalation. En revanche, vous pouvez vous protéger parfaitement des produits phytosanitaires en utilisant un masque en complément de cette visière.

Le masque protège contre les inhalations et la visière protège contre les projections de liquides.  

Exemple d’écran facial de protection (visière)

 

Les demi-masques ou visières et les lunettes

Les demi-masques protègent contre l’inhalation mais n’assurent aucune protection contre des projections de liquides sur les yeux. Il est donc judicieux d’utiliser des demi-masques qui soient compatibles avec l’utilisation de lunettes de protection.

Le port de lunettes protège les yeux face aux projections de liquides mais ne protège pas l’ensemble du visage. Il est donc indispensable de protéger les autres surfaces du visage avec d’autres protections qui couvrent la partie haute, en plus du demi-masque, qui lui protège la partie basse.

La partie haute du visage peut être protégée par une cagoule ou une capuche par exemple.

Bon à savoir : Des symboles sont indiqués sur les paires de lunettes qui indiquent contre elles vous protègent.

Vous cherchez une protection combinée d’une lunette et d’une visière ?

Voici un exemple d’équipements de protections complémentaire qui protège parfaitement contre les projections de liquides :

Lunette de protection phytosanitaire

Visière compatible avec les lunettes de protection phytosanitaire 

Pour une protection contre les inhalations, un demi-masque A2P3 sera efficace.

Exemple demi-masque A2P3

 

Les masques pleine face 

 

Les masques pleine face sont étanches, sont le plus haut niveau de protection que vous pouvez vous offrir. Ces masques assurent une étanchéité sur l’ensemble du visage.

Ce sont des appareils de protection respiratoire qui protègent à la fois contre les projections de liquides, mais aussi contre les inhalations, puisqu’ils sont parfaitement étanches.  

Ils sont adaptés à la préparation de la bouillie et au traitement en l’absence de cabine du tracteur  ou de l’automoteur de pulvérisation équipé d’un filtre adaptée

L’avantage de ces masques est de n’avoir besoin que d’un seul équipement pour être très bien protégé.

Exemple de masques pleine face parfaitement adaptés à la protection phytosanitaire :

Masque pleine face

Masque pleine face bi-filtre

 

EPI phytosanitaire : combinaisons

La protection du corps se fait à l’aide de combinaisons ou de tabliers dont la protection est classée par type. Chaque vêtement peut couvrir plusieurs types de risques, en fonction des différents types de protection qu’ils assurent.  

Les combinaisons suivent une classification par catégorie et par type et doivent respecter des normes. Par exemple, la combinaison verte TYVEK classic plus rentre dans la catégorie III, Type 4-B, 5-B et 6-B (vêtements de protection chimique) et possède la norme EN 14126 (barrière contre les agents infectieux).

Voyons rapidement les différents types de protection :

Le type 3 assure une protection contre les produits chimiques liquides (comme le type 4) et avec des jonctions qui sont étanches à des projections intenses.

Le type 4 protège aussi contre les produits chimiques liquides. Cette fois-ci contrairement au type 3, les jonctions ne sont étanches que face à des pulvérisations (pas à des projections intenses).

Il y a donc entre le type 3 et le type 4 une différence de performance par rapport à l’étanchéité des jonctions.

Le type 5 convient pour la protection contre les produits chimiques solides sous forme d’un aérosol de particules solides.  Les jonctions sont étanches aux particules solides en suspension dans l’air.

Le type 6 offre une protection contre les produits chimiques liquides avec des jonctions étanches à des petites éclaboussures.

Maintenant que nous avons vu les différents types de protections je vous propose de voir directement selon vos besoins, quel type de vêtement est adapté à votre utilisation.

 Classification des combinaisons par catégorie : 

 

La pulvérisation à faible ou moyenne intensité (qui engendre un simple ruissellement sur le vêtement)

 

Dans le cadre de la pulvérisation à faible ou moyenne intensité et en l’absence de cabine dans le domaine de la viticulture, arboriculture, l’horticulture et les grandes cultures par exemple, l’utilisation de vêtements de type 4 sera approprié.

C’est aussi le cas dans le cadre de l’utilisation d’un pulvérisateur à dos.

Exemple de combinaison adaptée :  combinaison de protection de catégorie III, type 3 et 4

 

La pulvérisation par projection intense

La pulvérisation par projection intense correspond à des pulvérisations haute et forte mais de type douche.

Dans le cas d’une absence de cabine ou de l’utilisation d’un pulvérisateur à dos dans le domaine de l’arboriculture par exemple, ce sont les types 3 ou 4 qui seront appropriés.

La différence entre le type 3 et 4 ici, ce sera surtout leur durée d’utilisation. Un vêtement de type 4 pourra être utilisé 3 à 4 heures tandis que le vêtement de type 3 ne pourra pas être utilisé plus d’une heure.

Exemple de combinaison de protection phytosanitaire approprié : combinaison de protection phytosanitaire de catégorie III, type 3 et 4 

 

La dispersion de poudre et d’aérosol

La dispersion de poudres et d’aérosols peut correspondre au déconditionnement de semences traitées par exemple.

Cela peut aussi concerner le poudrage de pomme de terre ou le nettoyage d’un pulvérisateur.

Dans le cadre de la dispersion de poudres et d’aérosols, les vêtements de type 5 ET 6 sont obligatoires.

Le vêtement doit donc réunir les deux types (5 et 6) pour avoir une protection efficace pour ce type d’exposition. 

Exemple de combinaison de type 5 et 6 : combinaison de protection phytosanitaire catégorie III de type 4,5 et 6.

 

Utilisation d’aérosols « embrun » 

Les aérosols embruns utilisés avec une cabine ouverte et non climatisée nécessitent l’utilisation d’une combinaison de type 6 minimum, voir de type 5 et 6 pour une meilleure protection.

Dans toutes les cultures l’agriculteur peut être concerné par l’utilisation d’aérosols et pourra porter le vêtement de protection durant 3 à 4 heures.

Exemple de combinaison : combinaison de catégorie III, type 5 et 6

 

Projections de liquides

Pour des projections de liquides, des éclaboussures dans le cadre du nettoyage du pulvérisateur après traitement, ou lors de la préparation de la bouillie, les tabliers seront adaptées s’ils sont portés par dessus une combinaison conforme.

Par exemple : une personne qui effectue une pulvérisation par projection intense pour le nettoyage d’un pulvérisateur après traitement devra à la fois porter une combinaison de type 4 ET un tablier par-dessus de type PB 3.

Exemple de tablier :  tablier de protection phytosanitaire

Exemple de combinaison de type 4 : combinaison de protection phytosanitaire

 

EPI phytosanitaire : gants

 

Les gants font aussi partie des éléments essentiels pour la protection phytosanitaire.

Les gants doivent répondre à plusieurs critères selon votre activité.

Je vous propose de voir ensemble les différents critères relatifs aux risques.

 

Les gants étanches doivent respecter la norme EN 374-1 et EN 374-2

Exemple de gant étanche : gant de protection phytosanitaire en nitrile

 

Les gants ayant une résistance chimique à la dégradation et à la perméation doivent respecter la norme EN 374.

Ces gants contiennent l’un des deux pictogrammes suivants :  

Le premier pictogramme indique que le gant est étanche et qu’il assure une protection contre les produits chimiques.

Le deuxième pictogramme indique que le gant assure une protection contre les produits chimiques. Il est à la fois étanche et protège contre au moins 3 produits chimiques pour lesquels la perméation est égale ou supérieure à 2.

Exemple de gant avec une résistance chimique : gant de protection phytosanitaire avec résistance chimique

 

Les gants qui assurent une protection biologique doivent respecter la norme EN 374-2

Ces gants contiennent le pictogramme  qui indique que le gant est étanche et qu’il protège contre les micro-organismes.

 

Les gants ayant une résistance mécanique doivent respecter la norme EN 388

Ces gants contiennent le pictogramme  qui indique que le gant est efficace contre les dangers mécaniques.

Chaque lettre indique une résistance à un danger mécanique différent.

a : résistance à l’abrasion

b : résistance à la coupure par tranchage

c : résistance au déchirement

d : résistance à la perforation

Les niveaux de performances pour chacun des critères varient de 1 à 4, sauf pour la coupure par tranchage où la protection peut atteindre le niveau 5.

Exemple de gants renforcés pour les risques mécaniques : gant de protection phytosanitaire anti-froid

 

Les gants, pour bien protéger l’avant bras, doivent avoir une taille convenable et un confort adapté et respecter la norme EN 420.

 

Sélection EPI phytosanitaire : deux kits EPI phytosanitaire 

 

Kit de protection phytosanitaire - avec masque à usage court 

 

Ce kit parfaitement adapté à la protection phytosanitaire assure la protection des yeux, du visage, des mains et du corps. Il est équipé de :

Cette paire de lunettes protège face aux projections de liquides.

Porter un équipement de sécurité n’est pas toujours une partie de plaisir, mais avec ce masque tout a été pensé pour limiter au maximum les contraintes pour son utilisateur.

Fabriquée avec des matériaux de qualité en polycarbonate, cette paire de lunettes-masque n’apporte aucune gêne visuelle, car elle est traitée anti-rayures et antibuée pour vous assurer un confort d’utilisation.

Pour les personnes ayant des problèmes de vue, ce masque laisse la possibilité de porter des lunettes correctrices.

 

 

Le demi-masque A2P3 est un masque ultra compact et réutilisable jusqu’à saturation.

 Il est prêt à l’emploi puisqu’il est fourni avec ses deux cartouches.

Il offre l’avantage d’être léger et confortable, notamment grâce à la technologie FlexFit qui fait de lui un masque très agréable à porter puisqu’il s’ajuste automatiquement à n’importe quelle forme de visage.

Ce masque est conforme à la norme EN 405:2001.

 

La paire de gants nitrile vert est adaptée à la manipulation de produits chimiques

C’est une paire de gants de catégorie 3 qui respecte un ensemble de normes : EN374, EN1149-5, EN1149-1, EN1149-3

C’est donc une paire de gant pour produits phytosanitaires parfaitement adaptée.

 

Cette combinaison offre un équilibre idéal entre protection, résistance et confort.

Une protection efficace : elle assure une protection de catégorie III, de type 4,5 et 6 et respecte les normes EN 1073-2 et EN 14126.

Une forte résistance : La qualité de fabrication de cette combinaison se ressent à travers la robustesse de ses coutures, qui assurent une protection face aux risques phytosanitaires.

Un confort optimal : La combinaison est équipée d’élastiques à chaque extrémité du corps (visage, poignets, et chevilles) ainsi qu’à la taille pour un meilleur confort et pour éliminer les risques de contamination.

 

 

Kit de protection phytosanitaire - avec masque à usage long 

 

Le demi-masque est le seul élément qui change entre le kit précédent et celui-ci.

Contrairement à l’autre kit, celui-ci est équipé d’un demi-masque durable qui peut être un bon investissement si vous savez d’avance que vous en aurez l’utilité sur le long terme.

Vous pourrez conserver le masque et simplement changer les cartouches quand elles seront saturées ou périmées.

Livraison

Nous livrons en 24/48 h sur toute la France. Consultez-nous pour l’international.

Paiement sécurisé

Payez en ligne de façon sécurisée avec la solution E-transactions 3D Secure du Crédit Agricole.

Service clients

Nos experts sont à votre écoute du lundi au vendredi, de 8h30 à 18h00.

Partenaires

Nous distribuons en direct les marques de nos partenaires-fabricants.

Rejoignez dés maintenant les 5 000 abonnés qui profitent chaque mois de l'actualité agricole, des bons plans et des nouveautés de Bedouelle

 

Nous envoyons des newsletters seulement lorsque c'est nécessaire !

X
Quantité :